Candidature interne : attention aux pièges

Quelle heureuse surprise de voir le poste de vos rêves affiché sur l’intranet de votre entreprise. Méfiez-vous, car ce qui paraît être une chance à vos yeux pourrait vite se révéler un inconvénient… Comment se préparer et quelle attitude adopter lors d’un recrutement interne? Quels liens tisser dans l’entreprise pour mettre toutes les chances de son côté?

 

 

Attention particulière à la préparation et à l’attitude
En postulant en interne, vous pourriez vous sentir en terrain conquis, négligeant alors la préparation et adoptant une attitude dilettante. Pour éviter de perdre votre avantage de départ, informez-vous si une politique de recrutement préférentiel pour les candidats internes est en place. Songez à postuler uniquement si vous avez des chances sérieuses d’obtenir le poste, pour éviter de remuer ciel et terre (voir paragraphe 2) pour rien! Partez du principe que votre recruteur ne sait rien de vous; vous avez beau le croiser trois fois par jour à la cafétéria, mentionnez tout sur votre CV. Pensez à naviguer sur le site Internet de votre entreprise – eh oui, ce serait dommage qu’un candidat externe en sache plus que vous sur l’entreprise qui vous embauche depuis 10 ans. En entretien, faites appel à votre bon sens pour utiliser le ton approprié face à votre collègue recruteur – ni trop formel et disant ni trop amical ou intime. Préparez des réponses à quelques questions liées à un recrutement interne : Avez-vous informé votre responsable actuel? Comment envisagez-vous la transition entre les deux postes? Quelle serait votre réaction si vous n’obteniez pas le poste? Enfin, montrez-vous intéressé à évoluer en interne et à participer pleinement au développement de votre entreprise.

 

Solliciter le soutien d’un certain entourage
Vous avez un responsable recrutement dans l’entreprise? N’hésitez pas à aller le rencontrer pour vous informer sur les exigences et les responsabilités du poste, pour lui demander son avis quant à votre éventuelle candidature. Ensuite, passez faire un tour dans le service du poste convoité pour discuter avec les salariés et pour en savoir davantage sur les caractéristiques du poste, les défis, les compétences requises pour réussir. Et votre boss actuel? Essayez d’en faire un allié. Pensez à lui parler de temps à autre de vos attentes en termes de carrière (obtenir plus de responsabilités, relever un nouveau défi, gérer une équipe). En prenant les devants, il appréciera votre franchise et pourrait, le jour J, vous donner un coup de pouce. Une fois votre décision de postuler prise, prenez soin de ne pas alerter tout l’étage – une petite confidence à quelques collègues de confiance, pas plus! Après avoir déposé votre CV en ligne, pourquoi ne pas en remettre en mains propres une version papier au recruteur, idée qu’il mette un visage sur un nom, et lui faire part de votre impatience d’échanger avec lui lors d’une entrevue. Si le poste ne vous est pas attribué, il faudra être fort, très fort, car vous continuerez à travailler avec votre équipe : remerciez votre gestionnaire pour son soutien, adoptez une attitude positive, ne soyez ni vexé ni dénigrant vis-à-vis du candidat heureux.

 

Ne vous y méprenez pas, une candidature interne pourrait nécessiter encore plus de préparation pour être à la hauteur des candidats externes consciencieusement préparés et pour affronter des recruteurs qui pourraient être encore plus exigeants. Pour partir gagnant dans cette aventure et pour tirer profit de votre situation, passez du temps à vous informer sur ce que vous pensez, peut-être à tort, bien connaître et à vous construire un réseau fiable.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#