Comment transformer un mandat temporaire en emploi permanent?

Vous venez de décrocher un emploi temporaire ? C’est le moment de mettre les bouchées doubles ! En faisant valoir vos compétences et votre savoir-être, vous placez toutes les chances de votre côté pour transformer un mandat temporaire en emploi permanent. 

En 2016, 14 % des travailleurs salariés occupaient un emploi temporaire, selon l’Institut de la statistique du Québec. Pour l’employeur, c’est bien souvent l’occasion rêvée d’évaluer le dévouement et les compétences d’un candidat en vue de lui offrir un poste à temps plein.

« Quand on entre dans une entreprise temporairement, il y a une date de péremption, et on peut avoir le réflexe de considérer le poste comme un emploi “alimentaire”, explique Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale et membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Il faut changer d’approche, et se comporter comme si le poste était permanent. »

En adoptant cette vision du poste, l’employé s’investit davantage au travail, par exemple en faisant des heures supplémentaires ou en étant plus proactif dans ses fonctions. Il n’est pas nécessaire d’exprimer ses intentions à l’employeur. Faire la preuve de son savoir-faire et son professionnalisme suffit.

Faire partie de l’équipe

La manière d’interagir avec ses collègues de travail est aussi très importante. En s’intéressant à eux et à leur parcours professionnel, on fait sa place dans l’équipe et on démontre son savoir-être. « Cela prouve nos capacités relationnelles, souligne Mme Lord. Être compétent, c’est la base, mais savoir interagir, c’est un petit plus. »

En agissant comme s’il faisait partie de l’équipe, l’employé temporaire démontre son désir de contribuer et son leadership. Il peut aussi se démarquer en passant du temps avec ses collègues et son gestionnaire à l’extérieur des périodes de travail, comme lors des pauses café, le midi ou même pendant un 5 à 7.

Demander une rétroaction

Souvent, les emplois temporaires n’offrent pas d’évaluation, par exemple au terme d’une période de probation. On peut toutefois demander poliment une rétroaction à son employeur au bout de quelques semaines, un signe de motivation, de confiance en soi et de volonté de bien faire le travail.

On ne vous propose pas de rester au terme de votre contrat ? Soyez patient, les retombées ne seront peut-être pas immédiates. Vous avez mis toutes les chances de votre côté pour faire bonne impression, et vous pourriez être considéré lors d’une future ouverture de poste au sein de l’entreprise. Si l’occasion ne se présente pas, vous serez au moins assuré d’obtenir de bonnes références pour trouver un poste ailleurs. Bref, vous avez tout à gagner !

En complément, voyez aussi 5 façons de transformer son emploi temporaire en emploi permanent.


Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#